Recall : la nouvelle fonctionnalité controversée de Windows 11

Recall-Windows-11-fonctionnalité-IA

Sommaire:

C’est une annonce qui a fait grand bruit dans le monde du numĂ©rique : Recall, la nouvelle fonctionnalitĂ© de Windows 11 proposĂ©e par Microsoft, promet de rĂ©volutionner la façon dont nous utilisons nos ordinateurs. Pourtant, Ă  peine prĂ©sentĂ©e, elle suscite dĂ©jĂ  une vive controverse. En cause : son utilisation de l’Intelligence Artificielle (IA) pour effectuer des captures d’Ă©cran rĂ©gulières de votre activitĂ© sur votre PC. Un outil rĂ©volutionnaire pour certains, un dispositif d’espionnage pour d’autres.

Recall : le concept novateur de Microsoft

L’idĂ©e de base de Recall est simple : enregistrer Ă  intervalle rĂ©gulier votre activitĂ© sur votre ordinateur grâce Ă  des captures d’Ă©cran. Pourquoi ? Selon Microsoft, cela permettrait de revenir plus facilement en arrière sur une tâche effectuĂ©e. Imaginez que vous travaillez sur un document important et que vous perdiez accidentellement une partie de votre travail. Grâce Ă  Recall, vous pourriez simplement « revenir » Ă  l’Ă©tat prĂ©cĂ©dent de votre Ă©cran et rĂ©cupĂ©rer vos donnĂ©es. PlutĂ´t pratique, non ?

Pour mettre en Ĺ“uvre ce système, Microsoft compte sur l’aide de l’IA, intĂ©grĂ©e dans leur nouvel ordinateur, le PC Copilot+. Celui-ci est Ă©quipĂ© d’un NPU (Neural Processing Unit), un composant dĂ©diĂ© Ă  l’IA, suffisamment puissant pour faire fonctionner Recall. C’est en tout cas ce qu’affirme la firme de Redmond.

Des controverses autour de Recall

Mais voilĂ , tout le monde ne voit pas d’un bon Ĺ“il cette nouvelle fonctionnalitĂ©. Certains dĂ©tracteurs l’accusent tout simplement d’ĂŞtre un outil d’espionnage dĂ©guisĂ©. Après tout, qui peut garantir que ces captures d’Ă©cran ne finiront pas entre de mauvaises mains ? De plus, la question de la protection de la vie privĂ©e se pose. Avec Recall, Microsoft aurait la possibilitĂ© de connaĂ®tre en dĂ©tail l’activitĂ© de chaque utilisateur de PC Copilot+. Un vĂ©ritable casse-tĂŞte pour les dĂ©fenseurs des libertĂ©s individuelles.

L’exploit d’Albacore

Et ce n’est pas tout. Un dĂ©veloppeur rĂ©pondant au pseudo d’Albacore a rĂ©ussi Ă  faire tourner Recall sur un PC sans NPU et ne rĂ©pondant pas du tout aux critères de Microsoft. Un vĂ©ritable pied de nez Ă  la firme, qui prĂ©tendait que seuls les PC Copilot+ pourraient utiliser cette fonctionnalitĂ©. Selon Albacore, la fonctionnalitĂ© marcherait mĂŞme de façon plutĂ´t fluide sur son ordinateur.

Toutefois, ce mĂŞme dĂ©veloppeur prĂ©cise que certaines fonctionnalitĂ©s de Recall pourraient bien nĂ©cessiter un NPU. Mais pas le cĹ“ur du système. Ce qui laisse entendre que Microsoft pourrait avoir exagĂ©rĂ© la nĂ©cessitĂ© d’un NPU pour utiliser Recall.

Quel avenir pour Recall ?

Face Ă  ces controverses et Ă  ces rĂ©vĂ©lations, l’avenir de Recall est plus qu’incertain. Microsoft va-t-il rĂ©ussir Ă  convaincre les utilisateurs de l’innocuitĂ© de sa fonctionnalitĂ© ? Va-t-il faire des concessions pour rassurer les dĂ©fenseurs de la vie privĂ©e ? Ou va-t-il au contraire s’entĂŞter et risquer de perdre des utilisateurs ?

Une chose est sĂ»re : la sortie de Recall a ouvert un nouveau dĂ©bat sur l’usage de l’IA dans nos vies quotidiennes. Faut-il la voir comme une aide prĂ©cieuse, capable de nous faciliter la vie, ou comme une Ă©pĂ©e de Damoclès, toujours prĂŞte Ă  violer notre vie privĂ©e ?

Seul l’avenir nous le dira. En attendant, les utilisateurs de PC Copilot+ seront sans doute les premiers Ă  expĂ©rimenter Recall. Et ils seront sans aucun doute très attentifs Ă  la manière dont Microsoft gère cette situation dĂ©licate. Pour l’instant, le gĂ©ant de l’informatique se trouve face Ă  un vĂ©ritable dĂ©fi : prouver que Recall est un outil utile et sĂ»r, et non une menace pour la vie privĂ©e.

Avatar
À propos de l’auteur

Passionnée de shopping, Karen vous propose les meilleurs astuces pour devenir la reine du shopping, suivez-la dans ses découvertes!